Communiqué de presse
25 novembre 2017_ORANGE DAY
Retour

Le 25 novembre est la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, organisée par les Nations Unies.

L’Organisation Nationale Syndicale des Sages-Femmes soutient cet événement. Les violences faites aux femmes sont un problème majeur de santé publique et une violation grave des droits humains.

La violence est un processus de domination au cours duquel l’agresseur installe et exerce une emprise sur l’autre.

Les sages-femmes tiennent à rappeler leur rôle primordial en tant que praticien de soins primaires, dans le dépistage et la prise en charge des femmes victimes de violences.

Recueillir la parole des femmes, les orienter vers les professionnels adaptés, les soutenir dans leurs démarches, font partie des missions des sages-femmes présentes tout au long du parcours de soin tant sur le plan du suivi gynécologique, qu’obstétrical ou post-natal.

 

« Parler de violence est possible au sein d’une consultation médicale. L’approche doit être propre à chaque professionnel. Poser une question est en soit un acte thérapeutique » (L’Officiel de la Sage-Femme n°479).